LE GR 20 EN PRATIQUE

*-80 heures de marche (quinze jours en moyenne pour autant d'étapes). Mieux vaut commencer par le sud, à Conca (près de Porto-Vecchio) pour terminer par le nord, à Calenzana (près de Calvi). C'est contraire à l'usage courant - l'écrasante majorité descend la Corse - mais sans doute moins fatiguant.

*-200 km à pied , 10 000 mètres de dénivelé positif et autant en négatif. Le plat n'existe pour ainsi dire pas sur le GR, qui serpente le long de la ligne de partage des eaux, et croise la route des plus hauts sommets de Corse.

*-13 000 randonneurs le parcourent chaque année. Seulement un tiers de ceux qui l'empruntent le font dans sa totalité. Le sentier est ouvert de juin à octobre (les refuges sont gardés). Le reste de l'année, une randonnée nécessite du matériel plus pointu.

*-5 % dorment sous tente (3 ¤) aux abords des refuges, ou à l'intérieur de ces derniers (7 ¤ environ) qui jalonnent le sentier. Depuis deux ans, la plupart des refuges propose des prestations nouvelles : repas sommaire, sodas et bières corses, ravitaillement divers, vente de fromage, charcuterie et pain.

*-63 % de Français , dont près d'un quart originaires de la région parisienne. A peine 2 % de Corses.

*-34 ans : moyenne d'âge du randonneur sur le GR 20, qui a tendance à s'élever. Il y a dix ans, elle était de 30 ans.

*-15 kg : le poids d'un sac à dos, qu'il convient d'alléger au maximum. Pour plus d'informations, téléphonez au 01.95.51.79.00. au parc naturel régional de Corse, ou consultez son site Internet : www.parc-naturel-corse.com

Document : http://www.leparisien.com